Avec la hausse constante des prix des énergies fossiles et notre conscientisation croissante à l’égard de notre empreinte environnementale, nous sommes chaque jour plus nombreux à désirer trouver des alternatives durables. Et heureusement, ces alternatives existent et sont plutôt accessibles : énergie solaire, biomasse, géo- et aérothermie, etc., et sont encouragées par l’Etat à l’aide de divers incitants financiers.

Zoom sur les options et les avantages d’un système de chauffage écologique :

L’énergie solaire : inépuisable et non polluante

Cette énergie est divisée en deux filières : le solaire thermique (production de chaleur), et le photovoltaïque (production d’électricité). Elle est absorbée à l’aide de capteurs solaires inspirés du fonctionnement d’une serre. La production d’eau chaude sanitaire d’un foyer nécessite 1m² de capteurs par personne, sur base d’une consommation moyenne journalière de 30 à 50 litres d’eau chaude.

Quant aux panneaux photovoltaïques, ils convertissent la lumière du soleil en électricité grâce aux cellules photovoltaïques. L’électricité produite en surplus peut être revendue aux gestionnaires de réseau à un tarif préférentiel.

Le bois énergie : moderne et performant

Les chaudières à bois actuelles sont sophistiquées et pratiques d’usage : l’alimentation, la combustion et l’évacuation des cendres sont complètement automatisées.

Une chaudière à bois peut fonctionner avec des briquettes de bois ou des granulés (pellets), et peut couvrir jusqu’à 100% des besoins en chauffage et en eau chaude de votre habitation. Les briquettes résultent du broyage de bois issus de la forêt, tandis que les granulés ou pellets sont fabriqués à partir de sciures provenant de l’industrie du bois.

Ils offrent de nombreux avantages : une installation entièrement automatisée (pour les chaudières), des modes de livraison flexibles, un pouvoir calorifique et un taux de rendement très élevés, ainsi qu’un rapport qualité-prix très intéressant. Il en est de même pour les poêles à pellets, qui constituent une alternative toute aussi performante, et plus accessible à tous types de budgets.

La pompe à chaleur : géothermie, aquathermie et aérothermie

La pompe capte la chaleur contenue dans le sol (géothermie), l’air (aérothermie) ou l’eau d’une nappe phréatique (aquathermie) pour la diffuser à l’intérieur du logement grâce à un système de compresseurs et d’échangeurs de chaleur. C’est un système énergétiquement efficace : en théorie, 1kWh électrique consommé permet de restituer jusqu’à 5kWh de chauffage.

A noter que ce système nécessite une pose rigoureuse par un professionnel qualifié ainsi qu’un entretien minutieux, dans le cas contraire, il peut s’avérer très néfaste pour l’environnement.

Combien ça coûte ?

Le prix d’un système de chauffage écologique peut varier en fonction de plusieurs critères, tels que la puissance de l’équipement choisi, sa capacité, etc.

Si vous envisagez de passer à l’énergie verte, voici, à titre indicatif, les fourchettes de prix des différentes installations :

  • Pour une pompe à chaleur air-eau, comptez entre 10.000 et 18.000 €.
  • Pour une pompe à chaleur air-air : entre 6.000 et 15.000 €
  • Pour une pompe à chaleur géothermique : de 20.000 à 50.000 €
  • Pour un poêle à pellets : entre 1.500 et 7.000 €.
  • Pour une chaudière à pellets : à partir de 6.000 €

Sachez toutefois qu’il existe des aides et subventions visant à diminuer le coût de votre projet.

Peut-on chauffer entièrement son habitation à l’aide des énergies renouvelables ?

La réponse est oui. Par exemple, il est possible de combiner panneaux solaires thermiques et poêle à pellets : en cas d’hiver rude et sombre, l’énergie du bois vous gardera au chaud en toute quiétude. De nombreuses chaudières à pellets existent également sur le marché, et chaufferont toute votre maison avec un taux de rendement imbattable. En Belgique, ces produits peuvent faire l’objet de primes à l’achat conséquentes.

En conclusion, si vous souhaitez faire le pas de l’énergie verte, de nombreuses possibilités s’offrent à vous. D’un point de vue budgétaire, le bois énergie constitue l’alternative la plus intéressante et performante.

Votre projet nécessitera un investissement de départ plus ou moins important, cependant il s’avérera à moyen terme être un choix économique, pratique, et responsable pour notre planète !

Vous souhaitez en savoir plus sur les poêles à pellets et la performance énergétique de votre logement ? Consultez d’autres articles de notre blog :

La fin d’une ère : La Flandre signe la fin des chaudières à mazout et du gaz naturel pour l’horizon 2021

Isoler votre habitation, une priorité

Les 5 types de poêles à pellets

Les 5 étapes essentielles de l'installation d'un poêle à pellets