Le 20 juillet 2018, au terme d’une réunion marathon de plus de vingt heures, l’équipe du ministre-président du gouvernement flamand Geert Bourgeois a défini les mesures du nouveau plan régional énergie-climat.

Le but étant de surpasser les objectifs climatiques européens fixés à l’horizon 2030, l’exécutif table sur une baisse drastique de la consommation énergétique des bâtiments, de l’industrie et du secteur des transports, en faisant la part belle aux énergies renouvelables.

Pour ce faire, le gouvernement flamand a signé l’arrêt de la commercialisation et de l’installation de nouvelles chaudières à mazout dès 2021, ainsi que la fin du raccordement au gaz naturel dans les nouvelles habitations. A compter de cette date, les pompes à chaleur et leur raccordement à des réseaux de récupération seront la norme et feront l’objet d’incitants financiers.

L'installation d'une chaudière à pellets peut également représenter une alternative intéressante, de par son taux de rendement élevé, son bilan carbone limité, et le fait que les conduites d'acheminement et les radiateurs initiaux sont compatibles avec l'installation d'une chaudière à pellets.

Au niveau des autres énergies renouvelables, l’agenda du plan énergie-climat prévoit l’installation de 12,6 millions de panneaux solaires sur une période de dix ans, soit deux par habitant.

Utiliser le moins de combustibles fossiles possible et investir au maximum dans l’efficience énergétique pour une Flandre propre, durable et pauvre en carbone, le projet ambitieux du gouvernement s’inscrit clairement dans la lignée des mesures nécessaires à la réduction de notre empreinte écologique et de l’amélioration de notre qualité de vie en adéquation avec le respect de notre environnement.

Pour en savoir plus sur les poêles à pellets l'énergie et l'isolation de votre habitation, consultez les autres articles de notre blog:

Les 5 types de poêle à pellets

L'isolation de l'habitation, une priorité?

Toute l'actualité du pellet et bien plus sur notre blog